Navigation Menu+

Superviseur en centre d’appels: savoir manager une équipe efficacement

Le métier de superviseur en centre d’appels est un poste de délégué. On accorde à la personne la direction d’un groupe de chargés de clientèle, soit de 10 à 20 personnes. Un savoir-faire en matière de gestion et de gérance est en effet requis.

Les perspectives d’évolution en centres d’appels

En tant que responsable, le superviseur se doit d’être organisé, disponible, à l’écoute et surtout être capable de prendre des décisions et des initiatives en cas de problèmes. Il doit également assurer l’analyse et la supervision des informations données par le chargé de clientèle. Comme dans tous les métiers, le souci de la qualité du travail est essentiel. Aussi, un centre d’appel consiste à complimenter un certain produit d’une certaine entreprise afin de vendre le produit et d’attirer un client potentiel à la consommation. Il faut dons avoir la bonne technique à user. La bonne mise en œuvre du travail des employés dépend en effet du savoir-faire d’un superviseur. Le superviseur peut postuler à un poste de directeur de centre d’appel, devenir un gestionnaire de flux ou un expert en relation client.

Le métier de superviseur de plus en plus dénigré

superviseur.jpg

Le plus souvent dans un métier, on rencontre plusieurs difficultés. Il est toujours difficile de travailler avec un « mauvais superviseur ». C’est-à-dire, celui qui n’est pas capable de diriger des employés. Souvent, le statut de mauvais leader ou de dirigeant engendre une énorme conséquence sur les employés. Ce statut de superviseur nécessite cependant un diplôme de BAC+2, ce qui n’est peut-être pas assez, mais cela ne se base pas obligatoirement sur ce fait. Cela concerne surtout la personne elle-même et de son savoir-faire. Dans ce cas, si le métier de superviseur est de plus en plus accusé, il est impératif de faire plusieurs formations et surtout des qualifications pour qu’un centre d’appel ait les meilleurs des superviseurs.